Nos formations


Conduite supervisée

Conduite supervisée


Conduire son propre véhicule est un besoin manifeste pour tout individu. Pourtant, cela relève d'une capacité exceptionnelle pour éviter les accidents. Ainsi, même en cas d'échec lors des examens d'obtention du permis, les autorités proposent encore une formation de conduite supervisée.


Notion de conduite supervisée

La conduite supervisée est une période où l’apprenti conduit accompagné d’un moniteur afin d’acquérir de l'expérience avant de passer ou de repasser son examen. C'est une alternative de l'AAC ou Apprentissage Anticipé de la Conduite, mais avec plus de souplesse.

Le principe est tel que l'âge minimum des candidats doit être de 18 ans. Ces élèves pourront acquérir par le biais de ce système un complément de leur formation initiale. Tout comme l'Apprentissage Anticipé de la Conduite commençant à 16 ans, les candidats de 18 ans et plus doivent réussir au préalable l'épreuve de code et achever un minimum de 20 heures de conduite au sein d'un centre.

Seul l'enseignant peut orienter la personne à opter pour cette formule selon le degré de maîtrise du véhicule, de ses comportements et de ses compétences.

Fonctionnement de la conduite supervisée

Les conditions requises pour le suivi d'une telle formation sont dressées en fonction des situations des candidats. Il y a deux cas possibles :

 ils ont achevé leur formation initiale au bout de laquelle la compagnie d'assurances leur fournit un accord écrit. Ce dernier comporte la désignation d’un accompagnateur et l'acquisition d'une attestation de fin de formation initiale 
 ils n’ont pas réussi leur épreuve pratique lors de l'examen de permis de conduire. La compagnie d'assurance leur délivre un accord désignant un accompagnateur et l'autorisation de conduire en conduite supervisée. Cette dernière émane de l'enseignant à l'issue d'un rendez-vous de bilan.


L'apprentissage dure 3 mois pendant lesquels l'élève doit parcourir 1 000 kilomètres si il doit atteindre 3 000 km en une année avec l'AAC.


Il est à noter que l’accompagnateur doit avoir la qualification suivante: avoir un permis de conduire de catégorie B depuis au moins 5 ans. Il ne doit pas avoir connu d'annulation ou de suspension durant cette période.


Des séances pédagogiques font partie du programme et sont dispensées par un enseignant et un accompagnateur au minimum.